Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 16:17
 Entre mon bureau et ma cuisine

 

Entre mon bureau et ma cuisine

 

Entre mon bureau et ma cuisine

Naquit mon poème, amoureux de la vie,

Mes syllabes refusent de porter la muselière,

Mes mots veulent crier haut la justice.

 

Bas la misère des gens sous- alimentés,

Ils sont bloqués, la faim leur interdit la dignité,

La dégradation leur dicte la voix de la mélancolie,

Mon poème accouche des maux des mots de la liberté.

 

Entre mon bureau et ma cuisine

Rôde mon poème rebelle, je cuisine mon mets humain,

Le soleil est timide, il me regarde avec un œil frileux,

Le corps de mon papier porte l’encre de mon cru.

 

L’art se présente bénévole entre mes mots

Et dans les aliments de ma cuisine,

Il veut s’exprimer librement sans muselière

Et sans contrainte mes mots manifestent leur libre avis.

 

La solitude meuble mon coin artiste,

Le silence est mon beau compagnon,

Ma muse rêve et elle me siffle

Ses mots, parfois, ils sont joyeux et souvent

Ils sont tristes et mélancoliques.

 

L’injustice dans le monde,

Est heurtée par les bombes de la corruption,

La bêtise humaine bloque la raison,

La paix dans le monde reste suspendue.

 

L’espoir est là, entre terre et ciel, il se porte bénévole,

Pour un monde meilleur,

Pourvu que les causes humaines,

Font leurs tâches sans intimidation du diable pendant leur réveil.

Elles continuent le combat durant aube et crépuscule,

Elles militent, elles persévèrent, elles sont des anges combattants.

© Fattoum Abidi 11.2.2017.

Repost 0
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 16:14
عبرات جزلت كلماتها

 

عبرات جزلت كلماتها

 

عبرات جزلت كلماتها

نطقت ووهجها كظيم’

فأصبح حبل الصوت أليم’

سطرت الكلمة موجات السقم الحزين.’

و أثث بوحها أوجاع ظلم الأنين’

وألام نزفت بدم الحرية الغاضبة’

وقد كان جسد الكرامة كليم’

وبين أحضان الدجى جلس نبض الورى.

وصمت الزمان وتعطلت لغة الكلام.

حمامة السلام بجناحها جرح ينزف ألما حزينا.

 

وقالت اليمامة الحب والسلم

هما نجدنا الحق

هما طريقنا الصواب.

أما طير الحرية

أنشد كرامة الشعوب

وقد أريد وأد حقها المشروع.

ما بال الأشرار يريدون طمس الحق

وكأنهم يملكون مفتاح باب البديهة؟

وهم لقبس علم متطلعون

وهم لذرة صدق فاقدون.

 

قالت الحقيقة ماهيتي يملكها الجميع

ولا أقبل بالسطو على باب بيتي

بمنزلي كرامة كل الأنام

ولا فضل لأحد على الأخر

كلكم سواسية أمام الحق وأمام العدل.

والحقيقة تنتخب قانون النسبية.البشرية

© فطوم عبيدي 11.2.2017

Repost 0
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 19:46

Présentation et lecture dans le livre’ L’Homme détaché ‘ de notre grand poète français Mandin.

J’ai titré :

L’attachement de l’Homme est incarné dans son subconscient et son détachement est une capricieuse émotion provisoire et consolatrice

 

 

Ce jour neuf Février deux milles dix sept, Je viens de terminer la lecture du livre de mon ami le grand poète français Mandin.’ Ce livre s’intitule ‘L’Homme détaché’ Cette lecture m’a pris deux après midis, hier et aujourd’hui. Une lecture agréable et émouvante qui saigne de douleurs d’un poète qui a la sensibilité à fleur de peau. Et dont la vie ne lui était pas docile.

 

Ce livre est un recueil de poésie, il comprend 106 pages. Il est édité chez les éditions Lanone à Paris. Il est paru en mois de Novembre 2016.

Après avoir fermé le livre après lecture. J’ai déduit que l’homme ne peut pas être détaché ni de son identité, ni de son appartenance humaine, ni de son histoire génétique, Ni de son histoire biologique, ni de son histoire affective, ni de sa patrie, ni de sa culture, ni de sa civilisation et ni de son universalité. Il fait partie de cet univers qui est en effervescence permanente. Cet univers où les valeurs morales et humaines se combattent, représentant chacune la force du bien ou du mal. Notre vie, notre existence, notre essence, sont régies toutes par la loi des choses opposées. Pour connaître le bien il faut connaitre le mal, et pour connaître l’amour il faut connaitre la haine. Pour connaitre la fidélité il faut connaitre la tromperie et vice-versa et ainsi de suite va la vie.

 

Ce livre est préfacé par Yveline Valée, dans presque quinze pages, elle bien présenté ce recueil de poésie.

 

Ce livre de poésie est dédicacé aux deux enfants de l’auteur’ Pour Antoine et Paul mes deux enfants’ Alors l’auteur est attaché à sa petite famille, chose normale et évidente.

 

Dans ce livre l’auteur parle de l’homme détaché, une sorte de biographie. Se détacher de sa bien-aimée, de sa concubine, de son amour, de ses attaches, du temps et du lieu. L’amour pour lui est une chose illusoire. Une chose qui ne dure pas. La vie devient une routine absurde. La lassitude dérange la vie de l’auteur Les souffles longs, les spasmes, les fortes émotions saignent de douleurs. Ils retracent la déception du poète vis à vis de l’amour, de la vie, de l’existence. Il veut être détaché de tous ses maux, de tous ses tristes souvenirs. De toute attache, il veut être libre comme le vent. Il ne veut plus d’aucune appartenance, d’aucune identité, d’aucune relation d’amour choquante et blessante.

 

L’auteur parle du détachement on lit page 17 ligne 14 début de l’œuvre :Savie

‘Savie détourne les yeux vers l’horizon de Lavie seule… cette ligne courbe de la solitude’ Il écrit en un seul mot’ Savie’ et Lavie’ Veut-il dire qu’il est très attaché à sa vie ? Mais il détourne les yeux vers l’horizon qu’elle émotion bouleversée et qui n’est pas décisive !!!

Page 18 ligne 14 : ‘ Corps de vient dur coquille d’huitre

Devient aussi défensif………………….château de sable’

Ici on remarque la futilité du corps d’un côté et d’un autre côté son importance comme défensif d’où l’opposition des deux sentiments. Dont le poète se trouve dans une situation confuse. Il ne sait plus prendre une position de la vie bien précise. Est-il son désarroi qui l’amène à orienter ses émotions de cette façon contradictoire ?

Page 19 ligne 5’ Il nage dans l’eau de la mer sombre contre vents et marées jamais avec plaisir’

Redoutant d’être absorbé par une déferlante insensée venue d’une terre lointaine’

Jouissance perverse au nom de l’espoir’

Ici on remarque noirceur d’émotion, défi et espoir puis, peur et méfiance de l’inconnu

P 21’ ligne 19 ‘ Nager ne lui sert à rien dans une eau périmée’ on déduit le désespoir du poète d’une vie qui lui va à l’envers de ses aspirations

P 74 Humeur Nadale 9

Ligne 5’ Elle demande à l’homme détaché d’être le cimetière de ses émotions-à-elle.’

Ligne 11’ détaché des attaches et des taches et des tâches il regarde

La confusion rouler comme une pomme’

P 79 ligne 1 Humeur Nadale14

‘ Il a recouvert son corps d’une aube de lumière grise’

P 102 ligne 8 ‘ Lamant est une feuille déjà gribouillée de milliers de phrases

Qu’elle a gommées avec les mots…………………… de Maria Gabriella

 

Le questionnement de l’auteur

Le temps est là dans le corps de la sexualité

Pourquoi l’amour qui aime serait plus important

Que celui qui estime ?

Puis il consulte le petit robert 2009 sur le sexe.

 

L’auteur page 103 il cite le poème de Paul Géraldy’ Toi et Moi (1885)

‘… Baisse encore un peu l’abat-jour

Là ne parlons plus. Soyons sages

Et ne bougeons pas. C’est si bon

Tes mains tièdes sur mon visage…

……….

 

‘Se détacher de ce qui est attache mais pas de ce qui bouleverse,

L’émotion vibrante de la peau’ ligne 17 ici le poète préfère se détacher d’une attache qui représente peut être l’identité et pas celle qui bouleverse l’émotion car celle-là sort de notre profondeur sensible finement à nos spasmes douloureux.

 

P 77’ la déception est un voyage dans la folie’ réfute-il le poète ce voyage douloureux de la déception ? Si oui c’est que l’auteur à trouvé sa thérapie.

 

J’ai choisi pour vous ce poème du poète dans ce recueil où il procède à la personnification de la poésie’ La poésie est une femme’

 

LA POESIE EST UNE FEMME QUI FUME LA NUIT DANS LA RUE SOUS UN LAMPADAIRE.

La nuit est affublée de lumières incongrues
des ruines de nuages s'accumulent
s'ébrouent des oiseaux inconsommables
rapaces
chauves-souris
queues de comètes publicitaires
dans le même envol
déchirant les satins marron foncé du soleil endormi
prétextes pour infidèles parcimonieux
mains dans les poches trouées
sang tombant des femmes en partance
le long de leurs jambes
s'écoulant telles des lumières humides
et puis
un son rauque éclabousse
une passante le visage dévoré par ses yeux.
Et puis le silence des vampires.
Et puis l’autre remet son lacet.
Et puis rien
une page déchirée d'un livre s'envole sans vent à cause de la course passionnée des lampadaires.
Et puis elle apparaît belle.
La lune décroissante
une énergie s'éteint
un mot vulgaire se prend à rêver d'une phrase distinguée.
Belle…
Fumée de cigarette travestie en fumée
sous la pluie
un réverbère
sous la tarlatane nuiteuse
un regard équivoque
parfum de tabac blond
dans la chambre
la cigarette de cette autre femme assise sur le lit
sa fumée claudique sur le dessus-de-lit.

Ses jambes se croisent se décroisent,
ses yeux lavés de tout soupçon,
ses lèvres dépeintes,
son corps effeuillé.
Sa peau est belle,
la nuit voudrait la lui voler pour s'en vêtir
pour faire la coquette au soleil
comme ces deux femmes qui n’en sont qu'une
la nuit à l'aube
le jour au crépuscule
le mot qui fait un geste
gesticulation vers elle
recule
sans un mot.

Elle est retournée dans la rue se confondre.

_____ Et l’autre et l’une deviennent la même nuée souple _____ la même présupposition ________

Dans la nuit
la vie des oiseaux de nuit
la mort des matins insomniaques
la mémoire des amours dissoutes
dans la __________ ?
Elle aurait pu l'embrasser sur la bouche avec la langue.
Elle aurait pu jeter dans sa bouche toutes ses odeurs
les unes après les autres
elle aurait pu à en perdre haleine
vider ses souvenirs sur sa langue
exhaler son halitose sur ses papilles
déplisser ses poumons dans son insuffisance respiratoire.

Elle est partie s'accoupler à la nuit avec le corps d’une autre
la bouche fermée
Il reste la bouche grande ouverte collée à la vitre embuée.

Après la jouissance dissipée
le plaisir est maintenant dissipé...
Sa bouche fait un rond dans la buée
presque terminée d'être buée.

 

 

 

On trouve plusieurs figures de styles dans ce recueil de poésie libre lyrique en prose, composé par plusieurs paragraphes. La métaphore est très présente, la personnification, la chosification, la comparaison, l’allégorie. Toutes ces figures font la beauté littéraire de cette œuvre merveilleuse et interactive.

 

L’attachement est incarné dans notre subconscient. Car notre existence est née d’un point de départ, d’une vie sifflée à notre corps porteur de notre âme éternelle.

Je conseille mes lecteurs et lectrices de lire cette œuvre écrite par l’encre d’une âme gémissante dont les fortes émotions, et les tranchants spasmes saignent de douleurs et qui témoignent d’un vécu affectif qui était nocif. Mais l’espoir demeure sa porte ouverte pour une vie meilleure. Et notre écriture est une thérapie immanente pour nos mots de maux.

© Fattoum Abidi 10.2.2017

Présentation et lecture dans le livre’ L’Homme détaché ‘ de notre grand poète français Mandin.
Présentation et lecture dans le livre’ L’Homme détaché ‘ de notre grand poète français Mandin.
Présentation et lecture dans le livre’ L’Homme détaché ‘ de notre grand poète français Mandin.
Repost 0
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 11:36

لغتي العربية

 

لغتي العربية

كيف لي أن لا أعشقك

و أريج طيفك بهاء’

واحة فؤادي متيمة بك'

كيف لي أن لا أحتضنك

ومسك وجدك صبابة روحي.

عطرك نور عطاء ’

يجلس لملهمتي الودود بوحك النقاء.

 

لغتي العربية

كيف لي أن لا أساندك’

وأنت كلامي وأنت وطني

أعزف على عود بوحك’

وقافلة حبك تسعد ألحاني

كم أنت جميلة ومعانيك عميقة حبيبتي.

 

تكلمت الأحرف

وبوح الرمز

أخذ مكانه فوق القمة الشماء’

وفي حنجرة المعنى

يصرخ صوت الحق بباب العدل

لغتي العربية أنت سيادتي وهويتي.

 

وهناك

قطة الشارع

رفضت أكلي

قالت لي لست جائعة

أنا أريد حرية وكرامة

أريد مسكنا ضد قسوة البرد

أريد حرية أستنشق نسيمها الثائر المتمرد.

أريد سجلا أسطر فيه أحلامي و أحلام وطنكم العربي.

© فطوم عبيدي 9.2.2017

لغتي العربية
Repost 0
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 08:29
Un bouquet de pensées

 

Un bouquet de pensées

 

Un bouquet de pensées,

Est odorant d’idées,

La raison décrit son cru,

Elle a besoin de la réalité nue.

 

Les droits des enfants,

Plaident pour la dignité,

D’une future génération froissée,

La législation mondiale manque de rigueur fiable.

 

Nos enfants du monde,

Sont mineurs, ils sont incapables,

Et ils manquent d’expérience,

Pour dire non à l’injustice.

 

Certains d’entre eux sont pauvres,

Leurs nourritures sont absentes

Leurs assiettes attendent le mets,

Car sans nourritures la mort les captive.

 

Les grands décideurs du monde,

Qu’ils pensent à nos futures,

Générations dont les voix sont omises

Souvent la négligence humaine,

Donne des résultats nocifs, l’espoir est là.

© Fattoum Abidi 26.1.2017

Repost 0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 22:14

 

Le cœur est écœuré

 

Le cœur est écœuré

La raison est dévastée,

L’âme pleure l’injustice,

L’esprit se déborde de patience.

 

La raison est inquiète,

L’injustice gouverne,

Un monde en effervescence,

Des guerres détruisent la planète.

 

Les compétences sont souvent,

Écartées des grandes décisions,

Dans des pays et dans des établissements,

Les corrompus gèrent.

 

Le cœur est écœuré,

Les maux leurs sceaux,

Sont débordés

De pleurs rebelles.

© Fattoum Abidi 241.2017

Repost 0
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 17:56
La beauté de l'âme

 

La beauté de l’âme

 

La beauté de l’âme

Sa bénédiction est une flamme céleste,

Qui se faufile dans les fibres,

Divines, l’amour en coule en source délicieuse.

 

La lumière jaillit de la beauté,

Les yeux de la nature sont ébahis,

L’amour éclaire de sa lueur épatante,

Le bonheur fut radieux et exquis.

 

La beauté de l’âme,

Habite dans nos cœurs,

Dont les rames vibrent,

D’un amour sensationnel.

 

La fraîcheur soyeuse,

D’une âme radieuse,

Embellit les corps et les cœurs,

Et elle transmet la joie humaine sur terre.

© Fattoum Abidi 22.1.2017

Repost 0
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 11:33

 

موسيقى الروح تسري

 

موسيقى الروح تسري

تغني للبدر لحنا سحري’

نبضها شرقي أو غربي

وطيورها طرب والنجم لها متيّم.

 

تخرج من العمق قصيدة الحلم’

وتحلق بجناحيها والحب دستورها الكوني’

ما أبدع لحن الوفاء لأحلام المنى’

ضياء أو دجى أحاسيس كتب لها القدر البقاء.

 

فنان يضع عصارة أحاسيسه’

ويطرب مستمعيه ومعجب الألحان’

يحلق الخيال ويرسم له صور بديعة’

وبآلة الألحان يبدع الفنان الموهوب طربا.

 

جمل موسيقية سحرية

تأخذنا معها على بساط الحب والوئام’

وكم هي سحرية الموسيقى الرائعة’

وكل الأتعاب تزول وأنت تستمع للحن نهر العطاء

والمناضلة ماهيته تسعد قافيته إلهاما

والجود يستر على قرطاسه حب الحياة الحالمة.

© فطوم عبيدي 22.1.2017

موسيقى الروح تسري
Repost 0
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 12:54
وطن حبيب

 

وطن حبيب

 

وطن حبيب

والقدر رفيق’

عشقه في جأشي

وكرامته في دمي تسري.

 

قدر الأحلام

يتخاصم مع حواجز الزمان’

عاشقة ومتيّمة بك يا وطن’

أما رعد الكرامة غاضب من الجور والإهانة.

 

البدر يشحذ خيوط الأمل ضياء’

وطن حبيب

والنفس للوكر عزة وفخر لبيب’

القلم والقرطاس للوطن خلان هما حميمان متلازمان.

 

وغمد السيف أبى

أن يظلم الأرواح ’خنجر الموت يثور’

والحرية تصيح من أفواه الأحرار

وبصوت الكرامة تخط ريشتي كحمامة حب أعشق وطني.

 

وطن حبيب

أفديه بدمي وروحي’

وطن يضمد جروح الأنفس’

ويستر ألم القدر

وفي جرابه كومة نضال

وحب سرمدي يناضل من أجل عزة تراب وطني.

أحبك يا وطني وقدر قلمي.

دموع الألأم تعبر للنضال الصامت والمعلن.

© فطوم عبيدي. 21.1.2017

Repost 0
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 11:47
Ö ! Patrie
Ö ! Patrie

 

Ö ! Patrie

 

Ö ! Patrie

Ma belle Tunisie,

Ö ! Patrie

Mon pays adoré.

 

Ö ! Patrie

Mes peuples du monde,

Mon amour de vous,

Habite dans mon âme dévouée.

 

Ma plume est vibrante,

Des mots militants,

Des maux rebelles,

La justice cherche sa place légitime.

 

Ö ! Patrie

Ma belle Tunisie,

Ö ! Patrie

Mes peuples du monde.

 

Vous êtes mon identité,

Vous êtes ma fierté,

Notre souche est noble et humaine,

Notre terre est notre rotation éternelle.

 

Les colombes de la liberté,

Battent leurs ailes,

Et elles volent,

Pour la dignité de vous mes patries de la terre.

 

Mes pays du monde,

Vous êtes le cœur qui se déverse d’encre,

Et ma plume griffonne vos aspirations

L’espoir pose vos vœux sur les pages de mes œuvres militantes.

 

Mes lecteurs et lectrices dans le monde,

Vous êtes la flamme de ma plume rebelle,

Lisez pour que cette flamme demeure vivante,

Et pour qu’elle soit éclaireuse et bienfaisante dans la terre.

© Fattoum Abidi 21.1017.

Repost 0

Présentation

  • : fatto57
  • fatto57
  • : Je suis tunisienne d’appartenance géographique et humaine de mentalité et de comportements, Depuis l’âge de quatorze ans j’ai découvert ma muse poétique. J’écrivais des poèmes et des débuts des romans que je compte les terminer. Car j’ai trois en cours et que je n’ai pas encore achevé. En parallèle je fais la peinture. J’ai fait des études universitaires en philosophie à la faculté des lettres et des sciences humaines à Tunis et en littératures françaises à la Sorbonne Paris IV, Je suis fonctionnaire à la télévision. Mes publications sur EB. Mes publications collectives suite à des concours avec d’autres auteurs et poètes sur EB dans le groupe parfum d’automne sur facebouk. De l’année 2011 et 2012. http://www.wobook.com/WBGc69g5tN2h/Yano-Las/Parfum-d-Automne-2011.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2Vj4X/CaMiNe/PARFUMS-D-AUTOMNE.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2HK3f/Parfums-d-automne-CaMiNe/Parfums-d-automne.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2zQ2_/Parfums-d-automne-CaMiNe/Parfums-d-automne-Tome-III-mars-22012.html Ces réalisations sont nées grâce au fondateur du groupe parfum d’automne et en suite grâce à notre amie Carmen qui a poursuivi avec un grand effort et déterminisme la réalisation du vœu de notre ami le fondateur du groupe parfum d’automne. Cordialement fattoum abidi.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens