Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 09:47
La rose prie

La rose prie

La rose prie,

Elle se plie,

Elle chante,

Une triste mélodie.

La rose médite,

Elle griffonne,

Des maux bleus,

Elle dessine des mots gris.

La rose avale ses pleurs,

Le monde perd la boussole,

Les gens meurent de famine,

Les corps sont emportés par les mines.

La langue est fatiguée,

Elle prie et elle écrit,

Des mots lumineux

Qui éclaire les sentiers battus.

Le monde dort,

L’opium des peuples,

C’est l’indifférence,

Et l’égoïsme.

La faim détruit les estomacs pauvres

L’ignorance guette les bêtes sentences,

Le savoir veut être dans les esprits,

Qui demandent à être scolarisés.

Les stratégies prennent congé,

Les hommes politiques pensent,

Souvent à ne pas perdre,

Leurs chaises dans le gouvernement et dans le parlement

© Fattoum Abidi 31.1.2016.

Repost 0
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 12:16
روحي مقام الحب

روحي مقام الحب

روحي مقام الحب............................ ينشد فيه صدق الوجد

و تجلس الحمامة............................. عند باب عقلي العاشق.

أعشق صدق الكلمات................................ و أتوه في كنه الآهات.

و تقف عقارب الساعة........................إجلالا لحبي المرتعش.

.

روحي مقام الحب................................ يتشكل فيه صدق العشق.

أعشق الكلمات.................................... و أكتب الخلجات.

تتألم المعاني........................................ و تتوه العبرات.

يصمد العشق...................................... و يناضل الوجد.

ماهية روحي................................. تتشكل في نهر عذب

نهر ينساب.................................... و يسقي الأحباب عطرا

عشق روحي للكلمات الصادقة......................... ينحت أحرف عاشقات الرواية.

هن يعشقن الحرية.............................. ويكتبن كلمات الكرامة المناضلة.

روحي مقام الحب..................................يسجد لصدق العقل

عقل يحب رائحة الحق............................. و يتعطر بعطر الوجد

الحب هو عطر مقام روحي..................... .. و الصدق هو نور كلماتي.

الحب نهره متدفقا.................................... وعتره مشتعلا صبابة.

الحب هو دستور قلبي................................. وهو عطر روحي

ينساب نهر حبي....................................... و يسقي غابات القحط.

روحي تشتعل وجدا..................................... تكتب عشقا و شعرا مناضلا.

شعري يحتضن حبي.......................... و يكتبه على ورقاته الخصبة و الحرة.

© فطوم عبيدي 30.1.2016

Repost 0
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 08:08
La justice souffre

La justice souffre


La justice souffre,
Elle se confie à son amie,
La liberté l’entend avec compassion,
La dignité cherche ses disciples du temps.


Le soleil dort dans son lit,
Il refuse d’éclairer les méchantes idées,
La lumière fait une grève contre les obscures pensées,
La sagesse active la noblesse des âmes bafouées.


La justice souffre,
L’argent combat les valeurs morales et humaines,
Les gens ne sont pas conscients des bienfaits des vertus,
La colombe laisse couler ses larmes et elle milite.
© Fattoum Abidi 30.1.2016.

Repost 0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 07:02
Ce matin on porte la robe de brouillard

Ce matin on porte la robe de brouillard

Ce matin on porte la robe de brouillard

Hier j’ai marché dans des rues en brume,

La beauté de la nature m’emporte sur ses ailes,

Et la faible visibilité me dérange l’humeur joviale.

Hier il faisait humide, ce jour aussi,

La terre se mouille involontairement,

Avec un broutard tombé du ciel l’oiseau tremble

Il porte la petite robe frileuse de la brume sauteuse.

De nos jours les idées portent elles aussi,

La robe du brouillard qui dérange la visibilité,

Des braves idées où on cherche la vérité,

Dans la rue on ne voit pas bien dans les têtes aussi.

Le ciel est silencieux,

Les voitures avancent doucement,

Le brouillard est roi et la vérité

Attend les justes lois

© Fattoum Abidi 29.1.2016.

Repost 0
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 07:20
J'entends le vent

J’entends le vent

J’entends le vent,

Me chanter l’air du temps,

Les oiseaux s’embrassent,

Et le vent fête la race.

J’entends le vent,

Siffler le train passait,

Les voyageurs se dressaient

Dans leurs canapés.

Ils voyagent,

Ils cherchent,

Un travail

Ils pointent chez l’espoir.

J’entends le vent,

Il me récite une chanson,

D’un amour d’un migrant,

Qui laisse sa bien-aimée sur la bouée de la traversée.

Le vent me chuchote,

Il veut trouver du travail,

Pour ceux qui traversent

Dans une aventure humaine le vent s’engage.

© Fattoum Abidi 28.1.2016.

Repost 0
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 06:04
La muse avance sagement

La muse avance sagement

La muse avance sagement, elle crée sa musique et elle persévère,

Elle fait fi des haines qui bloquent les merveilleuses mélodies,

La poésie milite et elle dénonce les mauvaises intentions,

Les rôdeurs de la méchanceté ont un problème avec les fibres,

De la liberté, ils attirent vers l’obscurantisme et la lumière,

Combat, elle laisse battre les ailes libres d’une dignité rebelle.

La verve griffonne ses verbes qui éclairent les sentiers battus,

Pour un monde révolu, les rues participent à la manifestation,

Des syllabes qui ne veulent pas se taire devant une injustice,

Malice et saccageant les idées innovatrices dans le gouffre,

Des pensées réactionnaires et sadiques, la bonne sentence,

Veut exister malgré les entraves de la méchanceté gratuite.

Les sociétés vibrent et elles brûlent de passion, elles veulent éclairer l’opinion publique afin qu’elle réalise ses objectifs désirés

La bonne vie des êtres dépendant d’une sagesse rebelle,

La nuit traite ses soucis pour une liberté sans répit,

Qui sème les grains de l’égalité entre toutes les régions

D’un pays ou de tous les pays d’un monde en effervescence.

Mes yeux se réveillent, ils veulent écrire avec leurs encres vibrantes,

Ils sont accompagnés par un silence

D’une nuit songeuse, en éveil la lune surveille la bonté rebelle,

Mes syllabes se défilent en toute sérénité,

Ma colombe de l’amour réchauffe mes mots de paix,

Rebelle, car elle veut réaliser les objectifs d’une révolution ambitieuse et sage.

© Fattoum abidi 28.1.2016.

Repost 0
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 06:43
La mer vomit

La mer vomit

La mer vomit,

Elle gémit,

Elle frémit,

Ses poissons sont morts.

La pollution a tué un trésor,

Les plantes et les poissons

Sont attaqués par le méchant vent,

Qui oriente des déchets vers la mer.

Les poissons sortent morts de chez leur mère,

Une mère qui a enfanté une richesse naturelle,

Ce trésor est esquinté par un tort humain,

On appelle au respect de la mer et de ses enfants.

La nature a beaucoup pleuré,

Dans un silence souffrant

Elle dénonce et elle condamne,

Les bavures humaines qui nuisent à sa bonne santé.

© Fattoum Abidi 27.1.2016.

Repost 0
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 07:04
Entre les rues de la nuit

Entre les rues de la nuit

Entre les rues de la nuit, je plie le temps triste

La température est glaciale et les âmes ronflent,

La raison dort et la sagesse est écartée,

Où l’amour de soi éponge l’amour de l’autre.

La nature prie pour une humanité sage,

Les libertés sont intimidées et elles veulent se manifester.

La stratégie est écartée d’une sagesse renouvelée,

La pluie pleure la bêtise humaine qui tue des gens nobles et rebelles.

Dans l’espace de la nuit mon corps se positionne,

Mon âme écrit ses soucis et le coq prie,

La colombe de la paix elle se repose,

Et elle se ressource pour un voyage de causes nobles.

La sagesse propose aux hommes politiques,

De discuter les meilleures stratégies pour une société meilleure,

Et non pas de se bagarrer pour garder ou pour obtenir une place,

Politique dans le gouvernement ou dans le parlement.

Entre les rues de la nuit la sagesse erre,

Et la raison se ronge les ongles,

Car la justice est écartée et la noblesse,

Est bafouée, le coq prie et le monde est dans une insomnie bleue.

Le loup dépose sa plainte entre les bras de la nature,

Dans une sérénité il dénonce la déforestation,

D’une nature importante où se réjouissent tous les êtres,

Vivants qui remplissent les poumons de l’oxygène du temps.

La lune écoute la plainte d’un loup divin,

Il cherche un air sain,

Les gens polluent une nature

Qui donne la beauté et la santé pour un monde serein.

© Fattoum Abidi 26.1.2016.

Repost 0
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 08:48
Tu  as la prière de mon âme

Tu as la prière de mon âme

Tu as la prière de mon âme,

Ne pleure pas mon amie,

La maladie quitte ton monde,

Ecoute les belles mélodies.

L’oiseau te chante la belle vie,

Il te raconte l’histoire d’un amour fidèle,

Qui combat une maladie cruelle,

La vie te danse une santé guérie.

Tu as la prière de mon âme,

Mon amie ne t’inquiète pas,

Le ciel prie pour toi car tu es un ange,

Les fibres de mon âme adhèrent à ma prière.

Ton grand cœur participe,

A la guérison de ton corps,

Car la bonté empêche la maladie,

D’être assisse dans ton lit.

© Fattoum Abidi 25.1.2016.

Repost 0
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 08:13
Le rêve d'oiseau

Le rêve d’oiseau

Le rêve d’oiseau se faufile dans l’espace de l’espoir,

Il cherche une issue de liberté, de dignité et de bonheur,

Au fond de l’horizon l’oiseau guette l’eau il veut boire,

Il avance et il n’y a pas d’eau, il ne perd pas espoir.

L’oiseau a faim il songe, il part à la conquête de la nourriture,

Il circule dans la vaste forêt, il a voulu picoter quelques choses,

Mais le loup a couru derrière, l’oiseau saute et il pose sur un arbre,

Perché sur la branche l’oiseau observe une petite cerise.

Il avance vers le petit fruit, en arrivant l’oiseau constate,

Que c’était un beau mirage qui posait dans ses yeux détecteurs,

Notre oiseau migre dans une autre forêt et là il a de la chance,

Il a trouvé de quoi manger et de satisfaire les oiseaux de son ventre.

Il y a un proverbe qui dit : ne reste pas debout sur la même place,

Avance et tante ta chance, l’oiseau dans un répit de bonheur il mange,

Des fruits bien charnus qui sont balancés sur un arbre fruitier,

Et élancé, notre oiseau après avoir mangé il commence à chanter.

L’oiseau se sent en bonne forme, il commence à faire son nid,

Sur l’arbre généreux, les feuilles de l’arbre se sentent heureuses,

Car elles ont de la bonne compagnie, un oiseau qui leur chante,

Une belle mélodie libre et rebelle et digne d’un arbre généreux.

Mi chemin un vent féroce bouscule l’oiseau, mais notre moineau résiste et il continue à construire son nid avec des feuilles sèches,

Il a construit un bel abri où il médite sur son futur et sur l’avenir,

De ses prochains enfants dont ils égaieront la forêt avec des chants de la liberté et de la beauté.

© Fattoum Abidi 24.1.2016.

Repost 0

Présentation

  • : fatto57
  • fatto57
  • : Je suis tunisienne d’appartenance géographique et humaine de mentalité et de comportements, Depuis l’âge de quatorze ans j’ai découvert ma muse poétique. J’écrivais des poèmes et des débuts des romans que je compte les terminer. Car j’ai trois en cours et que je n’ai pas encore achevé. En parallèle je fais la peinture. J’ai fait des études universitaires en philosophie à la faculté des lettres et des sciences humaines à Tunis et en littératures françaises à la Sorbonne Paris IV, Je suis fonctionnaire à la télévision. Mes publications sur EB. Mes publications collectives suite à des concours avec d’autres auteurs et poètes sur EB dans le groupe parfum d’automne sur facebouk. De l’année 2011 et 2012. http://www.wobook.com/WBGc69g5tN2h/Yano-Las/Parfum-d-Automne-2011.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2Vj4X/CaMiNe/PARFUMS-D-AUTOMNE.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2HK3f/Parfums-d-automne-CaMiNe/Parfums-d-automne.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2zQ2_/Parfums-d-automne-CaMiNe/Parfums-d-automne-Tome-III-mars-22012.html Ces réalisations sont nées grâce au fondateur du groupe parfum d’automne et en suite grâce à notre amie Carmen qui a poursuivi avec un grand effort et déterminisme la réalisation du vœu de notre ami le fondateur du groupe parfum d’automne. Cordialement fattoum abidi.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens