Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 12:46

Une douceur.

 

Une douceur,

Soyeux,

Dans un amour radieux,

Une  douceur,

 

Satinée d’un  parfum,

De bonheur, heureux,

Dans un monde merveilleux,

Qui est émerveillé,

 

Par la lueur de la liberté,

Qui crie égalité,

Qui crie justice,

Qui crie dignité,

 

Pour chaque citoyen du  monde,

Pour chaque prisonnier,

De  la liberté d’expression,

Pour chaque enfant égaré,

 

Sur le boudoir de la vie,

Sans soutien et sans logis,

Pour chaque pauvre,

Qui veut apprendre le savoir,

 

Pour chaque chômeur,

Qui est frustré d’être incapable,

De manger, de réaliser sa dignité,

Et de concrétiser  sa liberté,

 

Pour chaque larme versée

D’une maman qui a perdu ses enfants,

Dans les guerres dans le monde,

Les maudites guerres,

 

 De la bêtise humaine,

Mieux semer l’amour,

Que perdre le temps,

 De fabriquer des bombes,

 

Afin de tuer des gens,

Des humains,

De la même race,

Quelle honte humaine ! En l’an 2012.

Fattoum Abidi (droit d’auteur).

Repost 0
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 01:07

Le sommeil.

 

Le sommeil,

Caresse mes sourcils,

Dans une ivresse,

Dans une douceur,

 

Qui m’invite,

A regagner mon lit,

Et à glisser sous mes draps,

Afin de partir,

 

Dans ma prairie de rêves,

Afin de me reposer,

Pour un lendemain meilleur,

Si Dieu le veut bien,

 

Le sommeil

Caresse mes yeux.

J’ouvre difficilement mes yeux,

Afin d’écrire mon poème,

 

Afin de méditer,

Afin de créer,

Afin de griffonner,

Des idées,

 

Et,

Des pensées.

Le sommeil,

Est en compétition avec moi,

 

Lequel de nous deux va gagner ?

Certainement c’est lui,

Car il est plus fort que moi,

Demain je serai plus forte que lui,

 

Car il sera parti,

Et moi je serai réveillée,

Pour un nouveau jour,

Si Dieu le veut bien.

Fattoum Abidi (droit d’auteur).

Repost 0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 23:17

Je suis bercée par la houle.

 

Je suis bercée par la houle,

Loin de la foule,

Entre les bras des vagues,

Caressantes et douces,

 

Je suis emportée par la houle,

Dans la direction d’un bel horizon,

Beau, profond, séduisant et exquis,

Je nage comme un beau poisson,

 

Qui est heureux d’être existé,

Dans cette mer bleue, houleuse,

Caressante, douce et rêveuse,

Qui m’emporte vers la rivière,

 

Du bonheur,

Qui m’emporte vers la rivière,

De l’honneur,

Bâtisseur de l’amour humain,

 

Dans une ondulation d’une houle,

Fugitive entre les fibres d’un hasard,

Narratif,

Nageur,

 

Rêveur,

Vers la plage de certification,

Du bonheur humain,

Dont je ne retarde  pas à signer,

 

L’amour et la paix,

Universelle sur un message emporté,

Entre les becs de ma colombe blanche,

Vers tous les coins du monde.

 

Afin d’être signé par toute la planète.

Afin d’éponger les haines,

Afin de balayer les guerres,

Et afin d’instaurer la justice humaine.

Fattoum Abidi (droit d’auteur).

Repost 0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 21:37

J’ai voulu avorter la tristesse,

 

J’ai voulu avorter  la tristesse,

Dans le champ de l’oubli,

J’ai voulu semer  la sagesse,

Dans la prairie de la mélodie,

J’ai voulu arroser d’amour,

Dans le champ d’attention,

J’ai voulu semer de glamour,

Dans les fibres du printemps,

 

J’ai voulu bercer le bonheur,

Dans une ivresse d’honneur,

Pour une seconde,

Pour une minute,

Pour un mois,

Pour une année,

Pour une éternité,

Pour un bonheur,

 

J’ai voulu avorter la tristesse,

Pour une ardeur,

Pour un honneur,

Pour un sourire,

Pour un bien être,

Pour un bien paraitre,

J’ai voulu avorter  la détresse,

Dans les cœurs malheureux,

 

Dans les âmes prises,

Dans une emprise,

De  tristesse,

J’ai voulu éponger  les haines,

Dans les cœurs,

Des inconscientes,

J’ai voulu arrêter les guerres,

J’ai voulu semer les marguerites,

 

Dans la noirceur de la sècheresse,

Des terres ivres dans la détresse,

Délaissées  dans l’indifférence,

D’un oubli à perpétuité,

D’un oubli sans pudeur,

Devant les nobles cœurs,

Désireux,

Qu’on arrose,

 

Les âmes pauvres,

D’un rayon de soleil,

D’espoir,

D’un éclat de sourire,

De bonheur,

D’une attention,

A une  nature,

Jetée dans un bourg,

 

 De l’indifférence,

Qui tue,

 

Les âmes sensibles de détresse,

Dans une tristesse,

Qui crie secours,

Je veux de l’amour et de l’attention,

Pour un laps du temps,

Pour un bonheur,

 

Pour tout d’un cosmos.

Fattoum Abidi (droit d’auteur).

Repost 0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 15:11

Evasion dans l’horizon.

 

Evasion dans l’horizon,

D’un oiseau de la liberté,

D’un pigeon de la dignité,

D’une colombe de l’amour,

Evasion dans l’horizon,

D’une vue, éprise,

Dans une emprise de la nuit,

Enveloppée dans une noirceur,

 

Profonde et mystérieuse,

Radieuse et rêveuse,

Dans la densité de l’espace,

Dans une immensité du temps

Un temps qui  rôde,

Comme une émeraude,

Dans  la profondeur,

De la mer,

 

Qui veut voir l’extérieur,

Qui veut embrasser l’oxygène,

D’un lendemain chanceux,

D’être là dans les allées de la vie,

Afin d’éclairer,

Les sentiers battus,

Des  sentiers,

Qui ont crié haut la dignité,

 

La liberté et le respect humain,

Dans le minimum de considération,

Qui jalonne  la liberté des esprits,

Saccagés dans l’oubli,

Du mal entendu,

Dans une métaphore de l’absolu,

Dans un quiproquo de l’étendu,

Mal compris,

 

Car il fait allusion  aux droits des humains,

Mon cœur appelle  à l’application,

Des clauses de la déclaration,

 Des droits de l’Homme,

Hé ben oui c’est facile,

Tout simplement il faut passer,

 À la pratique,

Et,

 

A diminuer l’égoïsme,

 Et l’égocentrisme de certains,

Evasion dans l’horizon,

D’une fierté de la liberté,

Qui se prépare à être semé,

Dans les sillons des pays,

Qui souffrent de l’inégalité,

Qui souffrent du mal de la répartition,

 

De la richesse d’une façon inégale,

 Dans le monde,

Laisser jaillir la générosité des cœurs,

Semer l’amour  et la paix,

Arroser du savoir,

Epargner pour demain,

A ce moment là la planète,

Sera heureuse,

 

Et épanouie,

 Dont les êtres jouissent,

 Dans leur bien  paraitre,

Dans leur liberté, qui sera,

 Sereine et loin de la convoitise,

 D’une bêtise humaine.

Dans le boudoir de la vie,

Dans les bras du cosmos.

Fattoum Abidi (droit d’auteur).

Repost 0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 02:54

Une escapade dans ton cœur.

 

Une escapade dans ton cœur,

Me réchauffe le cœur,

Me réconforte l’âme,

M’arrose de ta noblesse,

 

D’un parfum de ton amour,

D’une senteur de ton ardeur,

D’un glamour de ta pudeur,

Une escapade radieuse,

 

Qui me berce dans ton cœur,

Dans une tendresse douce,

Fascinante et émouvante,

Sur les  parois de la vibration,

 

De ton gentil cœur,

Je chante mon amour de toi,

Dans un émoi,

Sensationnel,

 

Afin de te bercer dans la prairie,

De ton songe reveux,

Dans les maximes de la logique,

Du meilleur pour une vérité humaine,

 

Qui se cherche un logis,

De  bonheur et de bien être,

Dans un temps égaré,

Dans l’incompris,

 

De l’essence de l’existence,

Dont l’humain,

Parfois vaincu et parfois vainqueur,

Dans une nature parfois docile,

 

Et parfois difficile à y être,

Et à y paraitre,

Dans un boudoir d’une vie,

Dans un espace d’une existence,

 

Parfois ouverte et parfois fermée,

Sur les bonnes volontés,

De changer vers le meilleur,

D’un monde vibrant de vivacité et d’amour.

Fattoum Abidi (droit d’auteur).

Repost 0
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 18:39

Un brin de bonheur.

 

Un brin de bonheur,

Arrose mon âme,

Eblouie mes narines,

Dans une belle marine,

Dans une  belle senteur,

D’un beau jasmin,

 

D’un beau parfum,

Dans une matinée gracieuse,

Dans une matinée bénite,

Dans un bel oxygène de la vie,

Qu’on ne s’aperçoit pas  bien,

 De sa vraie valeur,

 

Vitale et merveilleuse,

Dans une nature,

Qu’on y  doit défendre,

La pureté de l’air,

Contre les différentes pollutions,

Car le bon oxygène,

 

Rend notre vie saine et paisible,

Afin que nous vivions dans le bonheur,

Afin que nous bien travaillions,

Afin que nous inventions,

Pour le bien de soi,

Pour  le bien de sa société,

 

Et,

Pour le bonheur,

De son humanité.

Dans son permanence,

Effervescence.

Qui crie amour,

 

Qui crie liberté,

Et qui attend,

La  vraie démocratie,

Dans le monde,

Qui posera ses ailes,

Et,

 

Qui reposera sa méditation,

Sur le sol de la justice,

Sur la planète de l’égalité.

Dans un bel univers,

Merveilleux,

Et radieux,

Fattoum Abidi (droit d’auteur).

Repost 0
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 18:34

Dans la sérénité.

 

Dans la sérénité,

De la chaleur.

D’un été,

Passant,

Entre les fibres du temps,

Qui dessine son paillasson,

 

Qui marque son histoire,

Qui décore son beau cadre,

Dans une profondeur,

De l’amour,

Des vibrations des âmes,

Rêveuses,

 

D’une vie digne d’être,

 Bien  existé,

Dans une destinée digne,

D’être bien flatté,

Grâce à ses œuvres humaines,

Et grâce à ses créations artistiques,

 

Dans un espace,

Méditant,

Dans une vie,

Vibrante,

Dans une existence,

Flottante,

 

Dans un étendu,

Dans un horizon,

Vivant,

Dans la  densité de l’espace,

Et,

Vibrant dans  l’immensité,

 

 De la surface,

J’écris,

Mes pensées,

Je griffonne,

Mes idées,

Je médite,

 

Ma cogitation,

Je passe ma palette de couleurs,

Sur ma toile de bonheur,

Dont je contemple son existence,

Qui décrit un temps invisible,

Qui dessine un corps incompris,

 

Qui peint  une tête révoltée,

Dont les yeux sont figés dans l’espace,

 De l’espoir,

En piétinant  le désespoir causé,

 Par les corrompus de l’espace,

Je ferme les yeux,

 

Et,

Je dense mon amour de toi,

Mon amour de vous,

Mon amour de mon humanité,

Dans une belle mélodie,

Jouée sur les cordes de mon cœur,

 

Qui sont bien ajustés,

Sur une harmonie,

 Des notes de la partition,

De la sincérité,

D’un grand cosmos,

Dans son harmonie d’un beau logos.

Fattoum Abidi (droit d’auteur).

Repost 0
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 22:32

A peau de fleur.

 

A peau de fleur,

Ma sensibilité arrosait,

Mes pleurs d’un temps,

Perdu dans les haines,

 

Et dans  des guerres,

 

Entre certains peuples,

 Du monde,

A peau de fleur,

Une brise caressait mes joues,

 

Dans une tendresse d’un vent de l’ouest,

 

Enveloppé dans une tendresse

Arrosée,

  D’un beau parfum,

 D’un séduisant festin,

 

A peau de fleur,

 

Satinée d’un amour fugitif,

Dans le  hasard d’un arbre de vie,

Un vent du sud tendait la main,

A un vent du nord,

 

Pour une amitié tendre loin de  la cendre,

 

Des feus des guerres,

Un vent de l’est,

Tendait la main à un vent de l’ouest,

Afin de  rassembler tous les vents,

 

 De tous les coins du monde,

 

Afin d’assister à un gala d’amour,

Et de paix universelle.

Je portais les chaussures,

De l’assurance,

 

Je portais la robe de la vérité,

 

Je me parfume avec le parfum,

 De la liberté,

Je laisse mes cheveux libres,

Comme un pigeon,

 

Je me dirige vers le festin,

 

 Des quatre vents de la planète,

Afin de danser mon amour,

 De mon humanité,

Et de signer la charte internationale,

 

De l’amour et de la paix humaine.

 

Dans un tendre amour de respect,

Et,

 De coopération,

Entre tous les peuples du monde.

 

Pour un lendemain meilleur.

Fattoum Abidi (droit d’auteur).

Repost 0
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 18:23

Mélodie mélancolique.

 

Mélodie mélancolique,

Mélodie égocentrique,

Mélodie sadique,

Qui touche les âmes,

 

Qui frôle les sentiments,

Qui embrasse les émotions,

Mélodie mélancolique,

Qui fait gémir,

 

Qui fait frémir,

Les âmes sensibles,

Errantes, dans une vie,

Existantes ,dans une mélodie,

 

Cette mélodie parfois, heureuse,

 Parfois malheureuse,

Et,

Tantôt rêveuse,

 

 

Dans une mystérieuse,

Destinée,

Dans une existence gaie par moment,

Et triste par d’autres moments,

 

Mélodie mélancolique,

Qui fait pleurer les cœurs,

Qui fait frémir les âmes,

Qui fait gémir les esprits,

 

Cette mélodie triste,

Sort tout droit du cœur de l’artiste,

Pour embrasser les âmes des auditeurs,

Dans un feeling magique,

 

Qui relie l’artiste  à ses auditeurs,

Dans une mélodie qui traverse  le temps,

Et qui vole l’espace,

Afin de s’harmoniser avec la densité de l’étendu,

 

Des vibrations d’une vie,

Des humains,

Des animaux,

Et des plantes,

 

Qui sont  reliées  par un ton triste ou un ton gai,

D’une harmonie cosmologique,

Dans un univers mystérieux et incompris.

Et,

 

C’est bien qu’il soit ainsi,

Pour que  l’Humain,

Continue ses recherches dans l’incompris,

Pour pouvoir frôler le compris.

Fattoum Abidi (droit d’auteur).

Repost 0

Présentation

  • : fatto57
  • fatto57
  • : Je suis tunisienne d’appartenance géographique et humaine de mentalité et de comportements, Depuis l’âge de quatorze ans j’ai découvert ma muse poétique. J’écrivais des poèmes et des débuts des romans que je compte les terminer. Car j’ai trois en cours et que je n’ai pas encore achevé. En parallèle je fais la peinture. J’ai fait des études universitaires en philosophie à la faculté des lettres et des sciences humaines à Tunis et en littératures françaises à la Sorbonne Paris IV, Je suis fonctionnaire à la télévision. Mes publications sur EB. Mes publications collectives suite à des concours avec d’autres auteurs et poètes sur EB dans le groupe parfum d’automne sur facebouk. De l’année 2011 et 2012. http://www.wobook.com/WBGc69g5tN2h/Yano-Las/Parfum-d-Automne-2011.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2Vj4X/CaMiNe/PARFUMS-D-AUTOMNE.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2HK3f/Parfums-d-automne-CaMiNe/Parfums-d-automne.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2zQ2_/Parfums-d-automne-CaMiNe/Parfums-d-automne-Tome-III-mars-22012.html Ces réalisations sont nées grâce au fondateur du groupe parfum d’automne et en suite grâce à notre amie Carmen qui a poursuivi avec un grand effort et déterminisme la réalisation du vœu de notre ami le fondateur du groupe parfum d’automne. Cordialement fattoum abidi.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens